Questions Fréquentes (FAQ)

Y a-t-il des conditions préalables à la participation ?

Votre expérience d’enseignant, de parent, de citoyen vous suffit pour vous préinscrire aux différents événements. Nous constituerons les groupes de participants sur base de ces inscriptions volontaires. Si vous en faites partie, vous recevrez par mail un "document de base" expliquant le contexte (le processus du Pacte d’excellence et l’étape dans laquelle s’inscrit la démarche), l’objectif du temps de dialogue auquel vous souhaitez prendre part, les questions qui y seront traitées et les éléments d’information utile à votre compréhension du sujet.

Si votre expérience suffit, il est important d’exprimer votre avis à propos de l’enseignement, de le confronter avec l’avis de personnes aux expériences et points de vue différents, que vous désiriez construire un avis avec d’autres dans un esprit de dialogue.

Si vous souhaitez vous documenter davantage, visitez le site www.pactedexcellence.be.

Comment les groupes seront-ils constitués ?

Sur base d’inscriptions volontaires, un premier groupe sera constitué, dont il faudra "extraire" le nombre de participants et suppléants utiles afin de garantir la diversité attendue. Les citoyens présents ne sont "représentants" de personne mais simplement porteurs de leur avis. En ce qui concerne les soirées citoyennes, le comité d’accompagnement a souhaité donner priorité aux citoyens non-enseignants ou qui ne sont pas acteurs de l’enseignement au quotidien.

Comment les débats seront-ils encadrés ?

Une méthode dynamique et interactive

L’ensemble des rencontres sera encadré par une équipe de facilitateurs professionnels. Ils veilleront à ce que chacun puisse s’exprimer dans le respect des autres et que puisse progressivement se construire un avis représentant la diversité des points de vue. Ils alterneront les temps de travail en groupes (petits et moyens) et les temps en assemblée.

En quoi cette consultation est différente de ce qui a été fait dans le processus participatif jusqu’à présent ?

La première grande différence est que le rapport de la journée de consensus sera transmis au Parlement et au comité de concertation (qui regroupe syndicats, fédérations de pouvoirs organisateurs et associations de parents). Sur base des différents avis, la Ministre soumettra une proposition de grille horaire au Gouvernement en février 2018.

Ensuite, les événements seront facilités par un opérateur professionnel indépendant (Atanor) qui mettra sa longue expérience de facilitation de processus collaboratifs au service de cette expérience de démocratie participative. L’équipe d’Atanor facilitera chacun des moments (journée de consensus, forums, soirées) et établira un rapport qui sera accessible à tous à partir du site du Pacte.

Comment le choix des participants sera-t-il réalisé ?

Un tirage au sort sera effectué entre les personnes volontaires, tout en s’assurant que différentes catégories (enseignants du primaire, du secondaire ; citoyens non enseignants de milieux socio-économiques différents, etc.) soient représentées.

Qui choisira les participants ?

Personne n’effectuera ce choix. Nous procèderons par tirage au sort. Par contre, un comité d’accompagnement a été mis en place. Il est constitué d’expert de la consultation citoyenne :

  • Min Reuchamps (professeur de science politique – spécialisé dans les processus de démocratie participative et délibérative - UCL)
  • Benoit Derenne (Directeur de la Fondation pour les Générations Futures).

Ils ont tous les deux pilotés de nombreux projets de ce type dont le G1000.

Qui écrira les rapports après chaque événement ?

Carine Vassart, experte en communication. Elle aura pour mission de rédiger les documents d’information de base qui seront envoyés avant chaque événement et d’établir le rapport des échanges ensuite. Elle a déjà réalisé un tel exercice lors d’une journée concernant la question du redoublement.

A quoi servira le rapport publié après la journée de consensus ?

Le rapport sera transmis dans les 10 jours suivants la journée de consensus au Parlement, au Comité de concertation (regroupant syndicats, fédérations de PO et associations de parents) et au Gouvernement. Le Gouvernement tiendra compte de ce rapport lors de sa décision finale au printemps.

Je suis inquiet du fait que seules 150 personnes seront retenues pour la Journée de Consensus du 20 janvier.

De nombreux acteurs de l’enseignement, de la société civile, d’experts à travers des groupes de travail, des moments d’ateliers/formation, le comité de concertation… ont déjà eu l’occasion de s’exprimer à ce sujet. Il s’agit ici d’une occasion supplémentaire de le faire. D’expérience, 150 personnes pour la Journée de consensus est un nombre idéal pour constituer un panel diversifié tout en permettant des débats de qualité.

Une question sur le Pacte, le processus participatif et décisionnel? En savoir plus

Je veux participer

Enseignant

Vous êtes enseignant(e), vous occupez un poste dans l'enseignement ?

Je suis enseignant(e)

Parent

Vous avez un enfant scolarisé ou l'avenir de l'enseignement vous intéresse en tant que citoyen ?

Je suis parent